Journal de confinement

Depuis le mardi 17 mars et pour une durée indéterminée, je suis, comme l’ensemble des français en confinement à mon domicile. Privé de commandes et de travail, j’essaye tout de même de réaliser quotidiennement quelques photographies, pour garder une trace de ce moment très particulier que nous vivons. Quand ce journal prendra t-il fin ? Dans 3 semaines ? Un mois ? deux mois ? Personne ne peut le dire.

Dimanche 5 Avril. Vingtième jour

Depuis qu'il fait beau, Zoé passe le plus clair de son temps sur le toit.

Samedi 4 Avril. Dix neuvième jour

Vendredi 3 Avril. Dix huitième jour

Jeudi 2 Avril. Dix septième jour

Mercredi 1er Avril. Seizième jour

Mardi 30 mars. Quinzième jour

Lundi 30 mars. Quatorzième jour

Dimanche 29 mars. Treizième jour

A tourner en rond à la maison, on en revient aux fondamentaux.
Alors que les décès s'accumulent, le journal télévisé donne des visages aux victimes

Samedi 28 mars. Douzième jour

Pas de sortie aujourd'hui et pas d'inspiration. A la télévision, menu unique : coronavirus partout.

Vendredi 27 mars. Onzième jour

Un drapeau national, à la fenêtre d'un appartement
Détail du monument aux morts. Impression étrange
Un marcheur inquiet se dirige vers le bureau de tabac, fermé jusqu'au 12 avril prochain.

Jeudi 26 mars. Dixième jour

Michka, rentre et sort de la maison. Pas de confinement pour lui.

Mercredi 25 mars. Neuvième jour

Encore une petite sortie pour faire quelques courses.
Des rayons toujours vides dans certains supermarchés. Ici le Monoprix

Mardi 24 mars. Huitième jour

Des files d'attente devant les supermarchés du coin, avec des gens biens équipés.

Lundi 23 mars. Septième jour

Retrouvailles avec les étudiants de l'EMI. Tous confinés, nous échangeons les nouvelles des uns et des autres.

Dimanche 22 mars. Sixième jour

Promenade du dimanche avec Zoé.
Confinement en mode extrême.
Le temps qui passe. La gestion du temps en période de confinement devient une vraie préoccupation.

Samedi 21 mars. Cinquième jour

A 20h, les applaudissements aux fenêtres et l'occasion d'apercevoir des voisins.
Premier apéro virtuel de la semaine, avec Brice et Sandrine
Puis avec Félix, Anne, Pierre et Claire.
Qu'est-ce qui peut distinguer le week-end de la semaine en période de confinement ? Moins de culpabilité à rester au lit ?

Vendredi 20 mars. Quatrième jour

Point de rassemblement. Etrangeté au temps du Coronavirus.
Encore quelques pas dans le quartier. A la pêche aux photos.

Jeudi 19 mars. Troisième jour

La plupart des gens que je croise portent des masques. drôle d'ambiance.

Mercredi 18 mars. Deuxième jour

Le toit devient le nouvel espace de récréation de Zoé.

Mardi 17 mars. Premier jour

Première sortie. Les rues sont désertes. Je croise cet homme, devant la boulangerie, fermée.